Le parcours

 

Après un parcours universitaire ( double licence d’Histoire de l’Art et d’Arts Plastiques ) Guillemette s’est résolument consacrée à la sculpture. C’est à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris qu’elle a appris son métier dans l’atelier de Michel Charpentier.Après avoir obtenu son diplôme, Guillemette a vécu quatre ans dans le Berry, invitée avec sa famille par l’association Pour Que l’Esprit Vive dans l’ancienne abbaye cistercienne du Domaine de La Prée.

Elle a pu y approfondir ses recherches sur la représentation de la nature humaine, la rencontre entre l’œuvre et le spectateur. L’émotion. Guillemette puise son inspiration dans sa vie quotidienne et familiale, également dans ses nombreux voyages à travers le monde. Le ciment modelé est la matière première d’où naissent ses personnages. Le papier mâché et le bronze sont aussi ses moyens d’expression

Après avoir travaillé plus de 20 ans la sculpture, elle entreprend d’explorer un autre mode de rencontres humaines, à travers la peinture. Ses amis-voisins se prêtant à cette nouvelle aventure, elle a initié une galerie de portraits des gens qu’elle aime. Elle se rend également dans une maison de retraite pour fixer sur le papier le visage des résidents.

Guillemette a réalisé de nombreuses expositions en France en en Europe, et plus d’une centaine de ses sculptures sont actuellement dans des résidences privées ou des lieux publics.

 

 

La beauté surprend notre émotion en empruntant des chemins buissonniers.

signature1 

 

 

/